Roller

Endurance

Équilibre

Renforcement musculaire

Intensité modérée

Roller

Le roller est le descendant moderne du traditionnel patin à roulettes. C’est une activité technique qui nécessite de trouver son équilibre et de savoir s’arrêter à tout instant. En balade ou en randonnée, il devient un d’endurance et procure une agréable sensation de liberté.   

Quels sont les bénéfices ?

  • Le roller fait travailler l’équilibre, mais aussi les réflexes.
  • Activité d’endurance, il renforce les capacités cardiaques et respiratoires.
  • Le roller muscle les jambes et les fessiers.

Le roller, une autre façon de se déplacer en ville 

Rapides à enfiler et à enlever, les patins ont l’avantage d’être faciles à transporter. Si les distances ne sont pas trop longues, le roller peut-être un bon moyen de se rendre un travail, d’aller emmener vos enfants à l’école, de se rendre à un rendez-vous…

Attention, le roller peut être difficile à maîtriser au début ; ça vous demandera peut-être un peu d’entrainement avant de parcourir les trottoirs. Avant de vous lancer, quelques précautions sont à prendre :

  • vérifiez que vos rollers soient en bon état et que les attaches tiennent bien ;
  • pensez à mettre des protections (genouillères, coudières et protège-poignets…), surtout si vous débutez ;
  • le port du casque est vivement recommandé.
  • soyez vigilant quand vous patinez en ville ; les trottoirs peuvent être étroits. Essayez d’éviter les ruelles pavées, les allées gravillonnées et les endroits glissants (plaques d’égouts, passages piétons après la pluie…).
  • Quand on fait du roller en ville, on est considéré comme un piéton. On doit donc rouler sur le trottoir, toujours en faisant attention à ce qui nous entoure (autres piétons, portières qui s’ouvrent, poussettes…).

Bon à savoir : 

Une balade en roller est moins traumatisante pour les articulations qu’un jogging, puisqu’elle ne suppose pas de saut ou de réception, mais un contact glissé et permanent avec le sol.

Le saviez-vous ?

Pour des distances inférieures à 5 kilomètres, la voiture représente encore 60 % des déplacements domicile-travail.