Matières grasses : à limiter

Afin de mieux contrôler leur consommation, il faut avoir en tête qu’il existe plusieurs types de matières grasses. Découvrez les différentes matières grasses et comment les consommer sans excès.

Plusieurs types de matières grasses

Les matières grasses « visibles » sont celles que l’on ajoute soi-même, comme l’huile dans la poêle, la margarine, le beurre sur les tartines, la crème fraîche…

Les matières grasses « cachées » sont celles présentes dans les aliments à l’état naturel ou celles ajoutées lors de leur fabrication. C’est par exemple le cas des viennoiseries, des barres chocolatées, des glaces, de certains plats cuisinés ou de certaines charcuteries...

Pourquoi limiter leur consommation ?

Une consommation excessive de graisses augmente à terme le risque de prise de poids ou de développer une maladie cardio-vasculaire… Cependant toutes les matières grasses ne se valent pas et certaines sont même indispensables à notre organisme. Il faut donc les consommer avec discernement, en fonction de leur composition en acides gras.

Comment les consommer ?

En fonction de leur composition en acides gras, les matières grasses présentent des qualités nutritionnelles différentes :

  • Les aliments à privilégier sont les huiles végétales et notamment l’huile de colza, d’olive et de tournesol (à alterner pour profiter des bienfaits de chacune), les poissons gras (maquereau, saumon, sardine…) les fruits oléagineux (avocat, noix, noisettes…). Attention, cela ne veut pas dire que l’on peut en consommer à volonté : par exemple l’huile d’olive contient 100 % de matières grasses ! Ces aliments ont cependant des matières grasses de très bonne qualité Ils apportent des acides gras insaturés (notamment les fameux oméga 3 et 6) et peuvent ainsi participer dans une certaine mesure au bon fonctionnement du système cardiovasculaire.
  • Certains produits sont à limiter dans la mesure du possible : le beurre, certaines charcuteries, les viennoiseries et pâtisseries, les produits frits ou panés, certains plats préparés… qui contiennent notamment des acides gras saturés. Essayez également de réduire votre consommation de certains produits transformés contenant des acides gras trans, identifiables sur les emballages grâce à la mention « huiles (ou graisses) partiellement hydrogénées » dans la liste des ingrédients.

De manière générale, préférez les modes de cuisson nécessitant peu de matières grasses : vapeur, wok, poêle anti-adhésives, papillotes, auto-cuiseur… Évitez de surcharger les aliments de sauce, crème, beurre ou mayonnaise : vous profiterez davantage de leur vraie saveur !

Comprendre les étiquettes

Vous pouvez connaître le contenu en graisses (ou lipides) d’un aliment en consultant son étiquette. Ainsi un plat comportant plus de 10 % de graisses (10 g de graisses pour 100 g de produit) est considéré comme gras.

Pour en savoir plus, téléchargez la fiche-conseil « Matières grasses » (pdf - 908.46 Ko)

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires