Rugby : à la découverte du ballon ovale 

Sport collectif emblématique, le rugby est (re)connu pour sa dimension physique et ses valeurs. À XV, à XIII ou à VII, avec ou sans plaquage, sur le gazon ou sur le sable… Le rugby et ses variantes sont accessibles au plus grand nombre ! Plongée dans le grand monde du ballon ovale.

En quoi ça consiste ?

Né au 19ème siècle en Angleterre, le rugby est un sport d’équipe alliant vitesse, endurance et adresse. Dans sa forme la plus populaire, il oppose deux équipes de quinze joueurs sur un terrain de 100 x 70m. Le but du jeu ? Inscrire un maximum de points par le biais d’essais, de transformation et de drop kick (coup de pied qui sert à la relance de jeu, mais aussi à marquer, en faisant passer le ballon entre les poteaux adverses). Les plaquages et les mêlées ont donné au rugby une réputation de sport très physique, voire même violent. Pratiqué en amateur ou par un public jeune, le rugby est en réalité soumis à des règles plus strictes en matière d’impact et de choc. 

Quels sont les bienfaits ?

La pratique du rugby est bénéfique tant au niveau mental que physique. Il façonne l’esprit d’équipe et participe au développement de la confiance en soi. Le rugby transmet également des valeurs telles que la solidarité, le fair-play, le respect de l’adversaire et des règles (complexes) du jeu. Sport physiquement très complet, il fait travailler l’endurance, la vitesse et l’adresse ainsi que la coordination des mouvements. 

Qui peut y jouer ?

Les enfants peuvent débuter le rugby dès l’âge de 5-6 ans. Les premiers contacts ne débutent qu’à partir de 8 ou 10 ans. Le rugby à XV a beau être un sport physique, il ne nécessite pas une carrure imposante, l’important étant de ne pas avoir peur du contact. Autre élément à prendre en compte, de par les rôles divers et variés des joueurs d’une équipe à XV, le rugby est un sport qui convient à un grand nombre de morphologies. Vous n’êtes vraiment pas fan des contacts ? Optez plutôt pour le rugby à VII, fondé avant tout sur la vitesse et les débordements. 

Quel équipement ?

L’équipement de base est constitué d’un maillot, d’un short, de chaussettes hautes et d’une paire de chaussures à crampons. La pratique du rugby à XV requiert également le port de protections telles que :

  • Un protège-dents
  • Des protège-tibias
  • Un casque et des épaulières (en textile et faisant moins de 1 cm d’épaisseur)
  • Une coquille

 Les femmes ont également la possibilité de s’équiper en plus d’un plastron ainsi que de bas long en coton.

Où pratiquer ?

L’inscription en club est indispensable pour pouvoir pratiquer le rugby au sein d’une équipe. Pour les plus jeunes, il faut se tourner vers les écoles de rugby, puis les différentes catégories de rugby jeunes. Pour les adultes, les seniors et les personnes cherchant simplement le loisir dans le jeu, rendez-vous sur le site de la Fédération Française de rugby (FFR) pour trouver un club près de chez vous.   

Les variantes modernes du rugby

Le Touch rugby est né dans les années 60 en Australie. La discipline possède désormais sa propre Coupe du Monde. Il est joué sur un terrain plus petit et accueille six joueurs par équipe pendant quarante minutes. Sa particularité réside dans l’absence de plaquages, mêlées, touches, et jeu au pied. Pour arrêter le joueur adverse, il suffit de le toucher. Au bout de six touchers, le ballon change de camp.  Le jeu est rapide et dynamique. L’absence de choc permet de jouer dans des équipes mixtes et à tout âge. En France, la Fédération Touch France a vu le jour en 2001 et compte une quarantaines de clubs.

Il existe une autre variante appelée rugby à 5, développée par la FFR. Il y a cinq joueurs et cinq remplaçants. Le jeu au pied et la touche sont autorisés sous certaines conditions. Le toucher se fait avec les deux mains sur une zone spécifique et son nombre est illimité. L’équipe récupère le ballon par interception ou si l’adversaire fait une faute.

Enfin, le Beach rugby, de plus en plus populaire en été sur les plages du littoral français, oppose deux équipes de cinq joueurs et trois remplaçants (remplacements illimités) sur un terrain de sable de 40m x 35 m. Les matchs sont très courts et intenses (2 périodes de 5 min). Les plaquages, la mêlée, la touche et le jeu au pied sont interdits. À l’instar du Touch rugby, le plaquage est remplacé par le « toucher ». L’équipe qui remporte le match est bien sûr celle qui marque le plus grand nombre d’essais.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires