Pour les adolescent(e)s 

À l’adolescence, l’activité physique devrait être une pratique quotidienne mais c’est souvent une période où la pratique diminue, en particulier chez les jeunes filles. L’implication de la famille dans l’activité physique des adolescent(e)s est donc un élément important.

Les recommandations

Il est recommandé que les adolescent(e)s de 12 à 17 ans fassent au moins 1 heure par jour d’activité d’intensité modérée et élevée . Parmi les activités pratiquées, des activités qui renforcent les muscles, les os et améliorent la souplesse (saut à la corde, jeux de ballon, gymnastique, danse…) sont à pratiquer  un jour sur deux.

Les bénéfices pour la santé

Suivre les recommandations d’activité physique pour l’adolescent(e) procure des bénéfices pour sa santé aujourd’hui comme à l’âge adulte. Elles permettent notamment :

  • de prévenir l’obésité chez les adolescent(e)s.
  • de favoriser la santé osseuse. L’activité physique à l’adolescence, essentiellement au moment de la puberté, joue un rôle fondamental pour augmenter son capital osseux et le préserver à l’âge adulte. Les activités dans lesquelles on porte le poids de son corps (saut, course à pied) sont particulièrement favorables.

Inversement, la sédentarité a des effets défavorables sur la santé qui se répercutent à l’âge adulte.

Limiter la sédentarité et le temps passé devant un écran

Regarder la télévision, travailler à son bureau, être assis(e) devant un ordinateur, une tablette, un smartphone, jouer aux jeux vidéo, lire, être passager(e) dans un véhicule… Les moments de sédentarité des adolescents sont nombreux. Il est tout à fait possible de les limiter, et notamment le temps d’écran, pendant les loisirs.

Il est recommandé :

  • qu’ils ne restent pas plus de 2 h d’affilée assis(e) ou allongé(e) (en dehors du temps de sommeil et des repas.
  • qu’ils marchent quelques minutes et de faire quelques étirements au bout de 2h d’affilée en position assise ou allongée.
  • de limiter à 2 heures par jour  leur temps de loisirs passé devant un écran.

Bouger plus, mais aussi dormir !

Avoir une activité physique régulière, notamment d’endurance, est un bon moyen d’améliorer sa qualité et sa quantité de sommeil. Cette dernière doit être de 8h30 à 9h30 par nuit à l’adolescence. Il est aussi recommandé qu’il/elle évite le manque de sommeil répété. De même, l’utilisation des écrans doit être arrêtée au moins 1 heure avant le coucher pour faciliter l’endormissement.

Bouger en faisant du sport et au quotidien

Pratiquer un sport

Pratiquer un sport aide à entretenir sa forme. C’est aussi un moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de décompresser. Chaque sport a ses qualités : développer son sens tactique, apprendre à se concentrer, découvrir l’esprit d’équipe, prendre des décisions, acquérir de l’endurance… Ce qui compte, c’est qu’il/elle prenne plaisir à le pratiquer. À chacun de déterminer ses attentes pour choisir le sport qui lui correspond le mieux :

  • Pour l’esprit d’équipe : rugby, football, basket, handball, hockey, volley, etc.
  • Pour ceux qui aiment se dépasser : athlétisme, cyclisme, gymnastique, natation, escalade, etc.
  • Pour se mesurer à un adversaire individuellement : kendo, escrime, karaté, judo, tennis, tennis de table, etc.
  • Pour allier activité physique et musique : danse, contemporaine, modern-jazz, classique, hip-hop, zumba, salsa, etc.
  • Pour renforcer les muscles, l’équilibre, respirer et se détendre : yoga, taï-chi-chuan, etc.

Ils/Elles peuvent choisir une activité qui ne nécessite pas d’inscription à un club ou une association. Par exemple, aller à la piscine, enfiler des rollers, faire du skate, prendre le vélo pour aller chez ses ami(e)s, chausser ses baskets pour courir, organiser un match de football, de rugby ou de badminton.

Dans la vie quotidienne

Il existe de nombreuses autres façons pour un(e) adolescent(e) de bouger tous les jours et d’entretenir sa forme sans y penser. En effet, l’activité physique, c’est aussi tout un ensemble de petites choses qui, mises bout à bout, contribuent à obtenir un niveau d’activité physique satisfaisant. Voici quelques exemples.

À la maison : ranger sa chambre de fond en comble, etc. Et si vous habitez en appartement, il/elle peut aussi prendre plus souvent les escaliers que l’ascenseur.

Aller au collège/lycée : Si il/elle prend les transports en commun, votre adolescent(e) peut aussi sortir une ou deux stations avant sa destination pour récupérer un(e) ami(e) et finir le trajet ensemble à pied. Si vous l’accompagnez en voiture, vous pouvez le déposer un peu plus loin et lui laisser finir le trajet à pied. 

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires